• Decrease font size
  • Default font size
  • Increase font size
  • default color
  • color1 color
  • color2 color
  • color3 color

PAGIRE
Plan d'Action pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau

Mobiliser les ressources en eau au bénéfice des populations ...

PN-AEPA
Programme National d'Approvisionnement en Eau Potable et Assainissement

Accueil DRAH Centre PRESENTATION REGION DU CENTRE
PDF Imprimer Envoyer

Présentation région du centre


 

Cadre institutionnel et social
  • Cadre administratif
Créée par la loi n° 2001-013/AN du 02 juillet 2001 portant création des régions, la région du centre épouse les limites actuelles de la province du Kadiogo créée par l'ordonnance n° 84055/CNR/PRES du 15 août 1984, portant découpage du territoire national en 30 provinces et 250 départements. Les limites de la province du Kadiogo sont définies par la loi n° 10/96/ADP du 24 avril 1996, portant modification de limites de provinces. Outre la ville de Ouagadougou, la Région du centre compte six (06) communes rurales (Pabré, Koubri, Komki-Ipala, Komsilga, Tanghin-Dassouri et Saaba) constituées de 144 villages.
La ville de Ouagadougou qui est la capitale politique du Burkina Faso est découpée en douze (12) Arrondissements. Chaque Arrondissement est découpé en secteurs. Les secteurs sont au nombre de 55.
  • Organisation sociale

L'organisation sociale autochtone repose sur une organisation de type clanique mossi. Ainsi, on compte les notables, les griots, les fossoyeurs et les forgerons. Le pouvoir politique traditionnel repose sur un espace coutumier bien structuré. L'espace coutumier comprend le canton (regroupement de villages), le village composé de quartiers et à la base, les concessions qui forment les quartiers. Le pouvoir politique traditionnel est exercé au niveau des cantons et des villages par des chefs intronisés et au niveau des quartiers par des responsables coutumiers nommés par les chefs de villages. Il importe de souligner la forte influence du Mogho-Naaba sur ces chefferies traditionnelles. Cependant, l'évolution rapide de la ville de Ouagadougou notamment tend à réduire progressivement le poids de la chefferie traditionnelle.

  • Caractéristiques démographiques

Selon les résultats présentés par l'Institut National des Statistiques et de la Démographie (INSD) la population du centre en 2006 se caractérisait comme l'indique le tableau suivant :

Tableau de répartition de la population de la région du Centre en 2006

Communes

Nombre de ménages

Population résidente

Total

Hommes

Femmes

Communes rurales

Komki Ipala

3 281

20 562

9 582

10 980

Komsilga

11 360

53 108

26 573

26 535

Koubri

7 380

43 928

21 645

22 283

Pabré

4 355

27 896

13 168

14 728

Saaba

10 493

50 885

25 224

25 661

Tanghin Dassouri

8 692

55 172

25 202

29 970

TOTAL Population rurale

45 561

251 551

121 394

130 157

Communes urbaines

Baskui

41 525

195 793

96 491

99 302

Bogodogo

93 753

426 185

215 061

211 124

Boulmiougou

88 445

449 519

228 159

221 360

Nongremassom

46 071

220 891

112 904

107 987

Signonghin

38 436

182 835

92 674

90 161

TOTAL Population urbaine

308 380

1 475 839

745 616

730 223

TOTAL Régional/Centre

353 941

1 727 390

867 010

860 380

Source : INSD /Résultats définitifs RGPH 2006.

L'accroissement moyen élevé de la population de la région est essentiellement lié à celui de la ville de Ouagadougou qui fait près du double de la moyenne nationale qui est de l'ordre de 3,2%.

Présentation physique et naturelle

  • Situation géographique

Située dans la partie centrale du Burkina Faso, la région du centre s'étend entre les parallèles 12°20 et 13° de latitude Nord et les méridiens 1°27 et 2° de longitude Ouest.
Elle est limitée au Nord, Nord Ouest et à l'Est par la région du Plateau Central, à l'Ouest par la région du Centre –Ouest, et au Sud par la région du Centre- Sud. Elle couvre une superficie de 2 857, 124 Km2.

  • Relief et sols

Le relief est plat et les sols sont généralement peu profonds et peu fertiles. Ce sont notamment les sols tropicaux ferrugineux très lessivés et les sols peu évolués d'érosion issus du démantèlement des cuirasses ferrugineux (sols argilo- sableux, argilo- limoneux). Dans les dépressions et les bas fonds, on rencontre des vertisols qui sont des sols riches et favorables à la culture du mil et du sorgho.

  • Climat et température

La région du Centre a un climat soudano –sahélien caractérisé par une saison sèche et une saison pluvieuse. Les moyennes pluviométriques annuelles se situent entre 600 et 800 mm. Les mois de juillet et août sont les mois les plus pluvieux avec environ 60 % des précipitations totales. Les températures varient entre 17° et 42°C en fonction de la saison.

  • Végétation, Flore, faune et pêche

Le couvert végétal de la région du centre est caractérisé par une savane arbustive. On observe des forêts galeries le long des cours d'eau. De façon générale, la végétation est sujette à une constante dégradation due aux pressions anthropiques multiples et multiformes (urbanisation, exploitation forestière, élevage, agricultures etc..). Le rapport production / consommation annuelle de bois est négatif dans la région du centre. Les formations classées de la région sont :
- la forêt classée du barrage dans la commune de Ouagadougou ;
- la forêt classée de Gonsé.
La faible productivité de l'agriculture au sens large et l'urbanisation exercent une forte pression sur les ressources naturelles déjà fragiles dans la région. Le surpâturage et la coupe du bois de chauffe ont un effet direct sur la déforestation et la disparition du couvert végétal. Les conditions climatiques adverses, la dégradation des sols et des ressources en eau sont les contraintes majeures au développement.
Pourtant, les forêts contribuent énormément à la production dans la région puisqu'elles fournissent le bois de chauffe pour les ménages et le secteur informel (dolotière, restauration, etc.). La région du centre à travers la ville de Ouagadougou est le principal centre de consommation des produits forestiers ligneux et non ligneux du pays.

  • Hydrologie et ressources en eau

Le Burkina Faso est drainé par trois grands cours d'eau ( le Mouhoun, le Nakambé et le Nazinon) et deux grands bassins versants (la Comoé et le Niger).
Sur le plan hydrographique, la région du centre est située dans le bassin versant du Nakambé. La région se caractérise par l'existence de nombreuses retenues permettant de stocker l'eau de pluie ruisselante lors de l'hivernage. Ces retenus freinent l'écoulement naturel des marigots non permanents vers le Massili, selon une direction Ouest-Est. Le marigot de Boulmiougou emprunte le thalweg s'allongeant d'Est en Ouest et draine la quasi-totalité de l'agglomération urbaine. Quatre cours d'eau lui sont associés sur la rive droite et draine 23 secteurs. Sur la rive gauche, trois marigots drainent les quartiers nord de la ville et deux autres marigots drainent les eaux d'une partie des secteurs 28, 15 et 30.
La nappe aquifère est profonde et continue dans une zone d'altération à transmissivité importante se trouvant en moyenne de 30 mètres de profondeur, à l'exception du centre administratif et commercial situé sur des alluvions d'une ancienne rivière et où la nappe phréatique se situe à environ un mètre de profondeur en saison des pluies. La capacité d'infiltration à long terme des sols est modérée avec des valeurs comprises entre 10 et 40 litres par jour au mètre carré ; celle-ci est cependant suffisante pour le bon fonctionnement d'un assainissement individuel. L'eau souterraine participe pour plus de 25% à l'alimentation en eau de la ville, le reste étant assuré par les barrages.

 

 

 

 

 

Communes

Nombre de ménages

Population résidente

Total

Hommes

Femmes

Communes rurales

Komki Ipala

3 281

20 562

9 582

10 980

Komsilga

11 360

53 108

26 573

26 535

Koubri

7 380

43 928

21 645

22 283

Pabré

4 355

27 896

13 168

14 728

Saaba

10 493

50 885

25 224

25 661

Tanghin Dassouri

8 692

55 172

25 202

29 970

TOTAL Population rurale

45 561

251 551

121 394

130 157

Communes urbaines

Baskui

41 525

195 793

96 491

99 302

Bogodogo

93 753

426 185

215 061

211 124

Boulmiougou

88 445

449 519

228 159

221 360

Nongremassom

46 071

220 891

112 904

107 987

Signonghin

38 436

182 835

92 674

90 161

TOTAL Population urbaine

308 380

1 475 839

745 616

730 223

TOTAL Régional/Centre

353 941

1 727 390

867 010

860 380